Traitement homéopathique contre l’algodystrophie

L’homéopathie est une médecine conventionnelle, laquelle a été proposée par le médecin Samuel Hahnemann. Cette pratique se base sur trois piliers qui sont l’individualisation des cas traités, l’infinitésimal et la similitude. Cette médecine permet également de traiter et de prévenir l’apparition de certaines pathologies d’ordre respiratoire et pulmonaire telles que la bronchite. A cet effet, le médecin cherche d’abord les causes de la maladie puis demande les antécédents du patient avant de lui prescrire le traitement adéquat dont les substances vont reproduire les effets de la bronchite afin que l’organisme puisse se renforcer à long terme.

L’algodystrophie est une maladie des articulations mais aussi une complication imprévisible qui se traduit par des douleurs des os. Elle est également connue aussi sous le nom de syndrome douloureux régional complexe ou d’algoneurodystrohie. Il s’agit d’une maladie handicapante touchant aussi bien les hommes que les femmes de tout âge. Dans 60% des cas, l’algodystrophie s’attaque aux membres supérieurs avec un taux plus élevé au niveau de la main et des épaules. Les cas restants concernent les membres inférieurs notamment les genoux et les chevilles qui les zones les plus affligées.

L’affection peut avoir de multiplies origines. Elle peut être causée par un traumatisme ou être d’origine neurologique, médicamenteuse ou viscérale. Mais 50% de cas d’algodystrophie est d’origine traumatique. Les entorses, les fractures, les luxations et toute autre anomalie causée par la chirurgie sont les plus souvent les causes traumatiques. Dans ce cadre, les temps de manifestation d’algodystrophie est incertaine. Après les traumatismes, la maladie peut surgir immédiatement ou après quelques jours pour se manifester. Selon le guide homéopathique et les médecins, des cas d’algodystrophies peuvent aussi se manifester après les atteintes du système nerveux. Ils se manifestent alors comme étant le résultat d’un trouble vasomoteur.

Puisque c’est également un syndrome, l’algodystrophie se présente par les symptômes de l’ostéoporose, de l’aphtose, ou du rhumatisme. Ces caractéristiques de la maladie s’expriment par un changement dans la croissance des cheveux, une forte transpiration, une émergence d’œdèmes, un amincissement du tissu osseux, une hypersensibilité de la peau et une difficulté à faire certains mouvements. Divers traitements médicamenteux peuvent être prescrits pour soulager l’algodystrophie. Les remèdes homéopathiques figurent parmi des meilleures options.
 

Symptômes de l’algodystrophie

L’algodystrophie évolue en deux phases. Premièrement, il y a la phase chaude puis la phase froide. La phase chaude correspond à la phase d’installation, pendant laquelle le sujet ressent une sensation douloureuse d’intensité inconstante. Cette sensation d’inconfort est profonde et diffuse. La peau prend ensuite un aspect rouge. Dans certains cas, on constate la présence d’une brûlure locale sur l’articulation touchée. Les articulations se raidissent et se forme ensuite un œdème dur très douloureux. La douleur diminue d’intensité quand l’articulation est mise au repos. Toutefois, elle s’amplifie an cas d’agitations, de bruits, de mouvements ou d’émotions fortes. La phase d’installation dure plusieurs semaines.

Au cours de la phase froide, la température locale se réduit. Elle est caractérisée par une rétraction des muscles qui est responsable d’une invalidité fonctionnelle. Les douleurs sont amoindries notamment en dehors des mouvements. Au bout d’un à deux ans, la progression va vers la guérison. Cependant, des séquelles peuvent s’installer. La décalcification radiologique, une rétraction cutanée ou l’apparition de capsulo-ligamentaire peuvent survenir.

 

 

Traitements homéopathiques

Les traitements curatifs proposés par le guide homéopathique en vue d’une guérison complète d’algodystrophie n’existent pas encore. Néanmoins, un bon nombre de remèdes homéopathiques contribueront à apaiser leur douleur. Une prescription à base d’Arnica est conseillée dès le début de la maladie. Cette plante, grâce à ses multiples vertus, est connue pour son action bénéfique sur les traumatismes divers. On peut aussi prendre du Bryonia ou des traitements à base de Symphytum qui semblent efficaces pour lutter contre les douleurs. Durant la phase d’installation, le médecin peut prescrire un remède à base de Belladona.

 

 

 

 

Précautions à prendre

Comme pour toutes maladies, l’algodystrophie nécessite l’intervention d’un médecin par le biais d’une consultation médicale. Il est le seul à pouvoir prescrire les médicaments et les remèdes figurant dans le registre du guide homéopathique. De même, un bilan ou radio permettront de déceler la présence des anomalies et d’écarter les autres possibilités de maladie. Aussi, faut-il prendre conseil auprès d’un homéopathe ou d’un médecin au lieu d’avoir recours à l’automédication qui peut aggraver les problèmes de santé.